Russie Agent Commerciale Exporter en Russie et pays CEI Osez le marché russe! russe France Russie Business Forum English
Russie et pays CEI: conseil, export et commerce.

Marchés de la Russie et les pays CEI: etudes, information economique, analyse du marche, tendence et developpement.

Pour être sûr de ne pas manquer les dernières informations sur l’actualité de marché russe et nos projets et services gratuits, inscrivez-vous à notre NewsLetter.

Le marché russe de la consommation.

On cherche diverses explications à ce phénomène: croissance économique stable, réserves de change considérables, augmentation des salaires, avènement du crédit à la consommation. Un diagnostic qui se tient.

Le marché de la consommation en Russie reste un mystère surtout pour les Russes qui sont nombreux à ne pas pouvoir s'habituer à la rapidité avec laquelle les déboires économiques de la fin du siècle avaient été remplacés par la prospérité du début des années 2000. Quoi qu'il en soit, le consommateur se comporte différemment, tout comme le vendeur. Sans progrès économiques notables et de substantielles réserves de change en Russie il n'y aurait pas eu de stabilité et de certitude du lendemain, et sans cela les gens ne se seraient pas décidés à faire des achats conséquents. Dans les périodes de troubles en Russie on fait provision de pâtes, d'allumettes et de sel exclusivement.

La progression des salaires en pourcentages est impressionnante. L'année dernière ils ont progressé de 10% dans les régions et de 25% à Moscou. Si l'on en croit les statistiques, depuis trois/quatre ans la hausse cumulée est de 50%.

Cependant, les pourcentages et les statistiques officielles ne reflètent pas réellement ce qui se passe. Un rapport établi par des experts de la Banque mondiale indique qu'en 2004, les revenus annuels de la population russe se chiffraient à 3.400 dollars. Selon les statistiques russes, le salaire mensuel d'un Russe actif sur deux est de 150 dollars. Ce qui signifierait que l'autre disposerait d'un salaire proche de 420 dollars. Ce ne sont là que des chiffres moyens.

Il est évident que le boum de la consommation n'englobe pas la population du pays dans son intégralité. On en veut pour preuve l'insignifiance des pensions professionnelles et sociales. Seuls quelques vétérans bénéficient d'une pension supérieure à 100 dollars. D'autre part, officiellement plus de 20 millions de Russes vivent sous le seuil de pauvreté, leurs revenus sont inférieurs aux minimum vital pourtant modeste. Vous conviendrez qu'une augmentation est d'autant plus substantielle que le salaire est élevé et inversement.

Même à Moscou, qui depuis quelque temps occupe la première place du hit parade des capitales les plus chères au monde, les revenus mensuels moyens ne se montent qu'à 750 dollars, ce qui est quand même bien plus que la moyenne nationale. Compte tenu qu'une carte de transport mensuelle coûte 33 dollars et que le loyer - charges comprises - d'un trois pièces coûte 130 dollars et qu'il faut compter une centaine de billets verts par mois pour se restaurer dans une modeste cantine d'entreprise, cette somme n'a rien d'extraordinaire, surtout s'il faut encore l'amputer des frais d'entretien des enfants.

Si l'on continue de faire confiance aux statistiques, la situation en province est similaire. Un sondage, réalisé à la fin de l'année dernière par Romir Monitoring dans cent localités sur l'influence de l'inflation sur le pouvoir d'achat, a révélé que la hausse des prix était surtout préjudiciable aux retraités et aux personnes comprises dans la tranche d'âge 45-59 ans aux revenus moyens.17% des personnes interrogées ont déclaré être obligées de renoncer à l'achat de certains produits. 36% des personnes âgées ne mangent pas à leur faim. Il ne devrait donc pas avoir d'emballement du pouvoir d'achat. Or, il y en a un. Qu'est-ce que cela signifie?

Selon les experts, pour pouvoir jouir d'un niveau de vie confortable, une famille de deux personnes habitant la capitale doit pouvoir disposer de pas moins de 3.000 dollars par mois.

La voilà cette catégorie de gens à l'origine du boum de la consommation. Ces personnes ont des revenus mensuels globaux de 3.000 dollars et plus. Toutes estimations confondues, elles ne représentent que 5% des Russes exerçant une activité professionnelle. Et c'est dans cette tranche qu'est concentré le gros de l'argent.

L'écart entre les revenus des riches et les pauvres est vertigineux: 17:1 (dans les pays développés le rapport est de 4:1). Les prix actuellement en vigueur sont calculés précisément pour les Russes opulents et les étrangers résidant à Moscou où une place de cinéma coûte de 9 à 35 dollars, où il faut mettre parfois 100 dollars pour assister à une représentation théâtrale, où l'accès à un musée ou à une exposition coûte 7 dollars. Cependant, les cinémas sont pleins, les théâtres le sont aussi pour l'essentiel. Même chose pour les musées et les expositions.

Ce sont les super nantis qui achètent les appartements au prix de plus de 10.000 dollars le mètre carré et les résidences de campagne à 1 million de dollars.

Toutefois, quand la conversation porte sur les résidences haut de gamme, des doutes naissent quand à la fiabilité des statistiques et on soupçonne que les nababs sont bien plus nombreux que ne le laissent paraître les chiffres officiels. Autour de la capitale russe on construit actuellement pour les riches quelque deux cents cités résidentielles élitaires en sus des centaines qui ont déjà été réalisées. Chacune de ces unités, c'est de 20 à 100 maisons. Mais il y a aussi la clientèle du niveau intermédiaire pour laquelle on érige des résidences secondaires en quantités considérables.

Dans la capitale et les autres villes russes, on ne compte plus les inaugurations de joailleries, de salons et de boutiques de mode, de clubs de nuit privés. Et il faut bien dire que sans une clientèle appropriée, tous ces établissements n'auraient aucune raison d'être et feraient immédiatement faillite. On est ébahi aussi devant la longueur des délais de livraison des véhicules de luxe tels que les Hammer et les Lamborghini. Les ventes des véhicules de la classe inférieure explosent elles aussi.

On pourrait penser que l'hypothèque est à la portée exclusive des milliardaires. En effet, pour acquérir un studio de 120-140.000 dollars, il faut solliciter un prêt qui sur 20 ans reviendra à 115.000 dollars. Et encore, pour obtenir ce prêt, il faut justifier des revenus mensuels d'au moins 2.000 dollars. En tout cas, c'est ce que déclare le président du directoire de la Banque hypothécaire russe, Alexeï Gourianov.

Cependant, l'année dernière, les banques ont alloué pour 40 milliards de dollars de crédits à la consommation, dont 80% sans garantie. Les crédits hypothécaire et automobile ne représentaient que moins de 9% et 11% respectivement. Ce qui est remarquable ici, ce n'est pas que les gens fassent des achats avec de l'argent emprunté, mais c'est le fait que les milieux bancaires sont sûrs que les crédits seront remboursés.

A Moscou et dans certaines autres grandes villes prospères, ce sont des quartiers d'habitation entiers qui sont en chantier. Et il est peu probable qu'ils soient destinés à une poignée de gens.

Par conséquent, il serait probablement erroné de dire que les seuls riches constituent la locomotive du boum de la consommation. L'explication, parce qu'il y en a une, se cache dans le fait que les statistiques ne prennent pas en compte les revenus d'appoint (petit commerce de la main à la main, tenue d'une échoppe, services de transport occasionnels, etc.) L'Etat n'est pas non plus en mesure de contrôler les locations d'appartements et de garages. A Moscou, on peut louer un appartement à partir de 600 dollars. Le problème du travail au noir n'a toujours pas été réglé. Dans la plupart des entreprises, les salaires sont versés de la main à la main mais les sommes figurant dans la comptabilité sont de 10 à 15 fois moins importantes.

Maintenant, la dernière particularité de la demande d'achat en Russie: elle s'étend progressivement des grandes villes au reste du pays.

Imprimer-Le marché russe de la consommation.
La majorité des Russes ont une bonne attitude envers les Français et estiment que cette bienveillance est réciproque. La majorité des Russes ont une bonne attitude envers les Français et estiment que cette bienveillance est réciproque.
Les boissons préférées des Russes. Les boissons préférées des Russes.
Le marché des médicaments en Russie. Le marché des médicaments en Russie.
Le plus important pour les jeunes en Russie est de fonder une famille et d'avoir des enfants. Opinion. Le plus important pour les jeunes en Russie est de fonder une famille et d'avoir des enfants. Opinion.
Russes détestent la publicité !? Russes détestent la publicité !?
La Russie fait partie des leaders européens en matière d'investissements étrangers. La Russie fait partie des leaders européens en matière d'investissements étrangers.
Ce que les Russes dépenseront pour les fêtes de Nouvel An. Ce que les Russes dépenseront pour les fêtes de Nouvel An.
Les Russes sont patriotes en matière de médicaments Les Russes sont patriotes en matière de médicaments
Le marché du vin en Russie, une hausse de 75%. Etude du marché russe: vin, vodka, bière. Le marché du vin en Russie, une hausse de 75%. Etude du marché russe: vin, vodka, bière.
Les Russes sont devenus plus cyniques. Les Russes sont devenus plus cyniques.
Les vins français sont les plus populaires en Russie. Les vins français sont les plus populaires en Russie.
Les Russes  rêve de se rendre un jour en France. Les Russes rêve de se rendre un jour en France.
La plupart des Russes (82%) font des conserves de produits alimentaires. La plupart des Russes (82%) font des conserves de produits alimentaires.
La transformation de la Russie en puissance compétitive dans l'arène mondiale. La transformation de la Russie en puissance compétitive dans l'arène mondiale.
La consommation de bière dans les lieux publics en Russie. La consommation de bière dans les lieux publics en Russie.
[ retour ] [ tout les etudes du marché ]

• La consommation de services touristiques en Russie
• La consommation de vodka en Russie
• La consommation d'alcool place la Russie au 14e rang mondial
• Moscou, eldorado du luxe. Consommation russe. La russie marché.
• Consommation russe. Fièvre acheteuse.
mention légale Certification de produits en Russie Osez le marché russe! Annuaire de site web Export Russie RSS