Russie Marché CEI. Agence de conseil et d'accompagnement. Agence Agent Commerciale. Commerce russe.

La Russie a remboursé l’intégralité de sa dette au Club de Paris.


Date: 08 juin 2006 à 13:20:11 MST
Sujet: Russie

Le 14 août, le ministère des finances russe s’apprête à conclure ses négociations. Un accord est signé avec le Danemark portant sur le remboursement anticipé de la dette extérieure russe d’un montant de 120 millions de dollars puis, le même jour, avec la Suisse à hauteur de 65 millions de dollars. Le lendemain, un montant de 1,8 milliards de dollars est déterminé pour la France.

Au total, cette seconde et dernière tranche de remboursement, décidée le 16 juin dernier à Paris, représente plus 23,7 milliards de dollars, pénalités de remboursement anticipé comprises. L’année passée, la Russie avait déjà débloqué 15 milliards de dollars pour une première tranche de remboursement.

Ces efforts colossaux permettent ainsi à la Russie d’économiser près de 12 milliards de dollars en intérêts d’emprunt. Selon le porte-parole du ministère des finances, ce résiduel devrait être reversé au sein du Fonds d’investissement. Cette opération financière achève une période de restriction budgétaire entreprise après la crise de 1998.

La dette publique de la Russie, 146% du PIB en 1998, ne représente plus aujourd’hui que 9% du PIB (53 milliards de dollars), un des indices les plus bas du monde, alors que celui de la France atteint 66%, de l’Allemagne 68% et celui des Etats-Unis près de 53%.

Les économistes russes espèrent que le remboursement anticipé va rapprocher l'attribution d'une note de crédit plus élevée à la Russie. Les trois plus grandes agences ont chacune attribué à la Russie une note d'investissement : BBB+ (Fitch), BBB (S&P) et Baa2 (Moody's). La note supérieure de Fitch reflète l'équilibre entre la position financière de la Russie qui s'améliore et les risques inhérents aux problèmes structurels. À noter que le remboursement anticipé d’une dette ne garantit pas une augmentation de la note car celle-ci dépend également des réformes économiques entreprises.

Par ailleurs, si la Russie souhaitait effacer la totalité de sa dette estimée aujourd’hui à 53 milliards de dollars, pour peu qu’il y ait un réel intérêt à le faire, le remboursement anticipé du reliquat de la dette serait quasiment impossible. Car le reste de la dette russe relève une particularité notable : les obligations russes sont aux mains de milliers de détenteurs, et si l'Etat décide de continuer à réduire sa dette extérieure, il fera face à une foule de créanciers. Tout porte à croire, donc, que la Russie s'en tiendra au calendrier des paiements établis.




eLigne est une agence de conseil et d'accompagnement pour les entreprises françaises sur les marchés de la Russie et de la CEI.
http://www.eligne.com

L'URL de cette page est :
http://www.eligne.com/17-russie-economie.html