Russie Marché CEI. Agence de conseil et d'accompagnement. Agence Agent Commerciale. Commerce russe.

Estonie: situation politique et économique.


Date: 21 septembre 2006 à 12:52:32 MST
Sujet: Estonie

L'Estonie est une démocratie parlementaire. Le Riigikogu (Parlement) compte 101 sièges qui sont pourvus tous les quatre ans par des élections au suffrage universel. Ce dernier élit le président de la République pour un mandat de cinq ans. Les élections présidentielles de septembre 2001 ont porté M. Arnold Rüüter au pouvoir. Depuis les dernières élections législatives de 2003, l'Estonie a connu deux gouvernements.

La première coalition, dirigée par M. Juhan Parts, chef du parti Res Publica, a été dissoute en avril 2005 et a été remplacée par une coalition dirigée par M. Andrus Ansip, chef du Parti de la réforme. Cette coalition regroupe le Parti du centre, le Parti de la réforme et le parti Unionpour la Patrie. L'Estonie bénéficie d'une économie florissante depuis qu'elle a recouvert l'indépendance en 1991, grâce à l'investissement étranger, à ses politiques économiques libérales et à une réforme du marché, véritable " thérapie choc " entreprise dès son accession à l'indépendance.

Les Estoniens constituent près de 67 % de la population, et les Russes ethniques, près de 25 %. En 2000, le gouvernement s'est doté d'un vaste programme social, qui vise à favoriser une meilleure intégration des minorités dans la société estonienne en leur facilitant l'apprentissage de la langue et le processus de naturalisation, tout en préservant leurs droits culturels et linguistiques. En juin 2005, 82,6 % de la population possédait la citoyenneté estonienne.

Le PIB a augmenté de 6,2 % en 2004 et devrait connaître une croissance similaire au cours des prochaines années. L'accroissement continu des exportations vers les marchés occidentaux, l'intégration aux pays nordiques et les réformes touchant les institutions et la réglementation ont constitué un fondement solide pour une croissance économique durable. En 2004, la politique budgétaire a permis à nouveau de maintenir la balance des paiements courants : l'excédent budgétaire général a représenté 1,8 % du PIB et l'excédent structurel a été évalué à 1,1 % de celui-ci. Le maintien près de zéro du solde global en 2005 indique aussi un léger assouplissement de la politique budgétaire. Le taux de chômage, passé de 10,3 % en 2003 à 9,6 % en 2004, demeure une source de préoccupation. L'augmentation de l'indice des prix à la consommation s'est accélérée (3 % en 2004), ce qui était directement lié à l'accession du pays à l'Unioneuropéenne (UE). La hausse du prix du pétrole va maintenir le taux d'inflation à un niveau élevé en 2005; on s'attend à ce qu'il atteigne 3,5 %, ce qui est contraire aux critères de Maastricht. Si ce problème n'est pas réglé, l'adoption de l'euro risque d'être reportée. En 2004, les principaux partenaires commerciaux de l'Estonie étaient la Finlande, la Suède, l'Allemagne, la Russie, la Lettonie et la Lituanie.




eLigne est une agence de conseil et d'accompagnement pour les entreprises françaises sur les marchés de la Russie et de la CEI.
http://www.eligne.com

L'URL de cette page est :
http://www.eligne.com/28-estonie-situation-politique-economique.html