Russie Marché CEI. Agence de conseil et d'accompagnement. Agence Agent Commerciale. Commerce russe.

Le marché automobile russe se hisse au niveau européen.


Date: 26 janvier 2007 à 07:29:58 MST
Sujet: Russie

Avec 2 millions de véhicules vendus en 2006, la Russie s'est hissée au niveau des principaux marchés européens. Vers 2010, en ce qui concerne cet indice elle ne sera plus devancée que par l'Allemagne, annonce Stanley Ruth, le partenaire de PricewaterhouseCoopers. D'après les analystes, les ventes en Russie pourraient être de l'ordre de 3,5 millions d'automobiles.

De l'avis de l'expert, les ventes de voitures ont augmenté de 20% pour atteindre 2,06 millions d'unités (la progression en dollars a été de 45% pour se chiffrer à 32 milliards de dollars). Dans le même temps les ventes de véhicules russes continuent de faiblir. En 2006, il en a été placé 800.000, soit 5% de moins que l'année précédente.

Pour le moment Stanley Ruth ne se risque à aucun pronostic sur l'évolution du marché en 2007. Ce qui n'est pas le cas de certains autres analystes. L'expert indépendant Valeri Tarakanov s'attend à un ralentissement de la progression des ventes des automobiles neuves (y compris les véhicules commerciaux légers) de 23 à 19%, le volume du marché étant supérieur à 2,2 millions d'unités. Ces estimations reposent sur le fait qu'en 2007 le transfert des épargnes de la population du secteur immobilier vers l'automobile ne sera plus celui qu'il était tandis que l'offre sur les marchés de l'occasion des modèles étrangers, de la logistique et des services restera encore inférieure à la demande.

L'analyste prévoit une poursuite de la baisse des ventes de véhicules russes de l'ordre de 5-6%. Pour Valeri Tarakanov la chose est inévitable du moment que les automobiles russes perdent leur principal atout, celui des prix plus compétitifs face aux modèles étrangers. Evgueni Chago, analyste de la société de placement Trast, lui non plus n'attend pas une réitération de la hausse de 2006. Il prévoit une progression du marché de 15% avec 2,3 millions de voitures vendues.

De sérieux changements vont intervenir dans les positions des marques russes. "En 2010, la part des producteurs russes pourrait tomber sous la barre des 20%", estime Valeri Tarakanov. Le passage de l'industrie automobile russe à des modèles modernes entraînera inévitablement une hausse des prix et un durcissement de la concurrence avec les modèles étrangers. Finalement, pour maintenir des chiffres de production et une rentabilité acceptables, VAZ, GAZ et OuAZ vont devoir doper leurs exportations.




eLigne est une agence de conseil et d'accompagnement pour les entreprises françaises sur les marchés de la Russie et de la CEI.
http://www.eligne.com

L'URL de cette page est :
http://www.eligne.com/81-marche-automobile-russe.html