Russie Marché CEI. Agence de conseil et d'accompagnement. Agence Agent Commerciale. Commerce russe.

Les tendances des consommateurs russes.


Date: 26 janvier 2007 à 08:18:34 MST
Sujet: Russie

Le Centre d'études stratégiques de Rosgosstrakh (compagnie nationale d'assurances de Russie) étudie, pour la deuxième fois depuis l'année dernière, les tendances des consommateurs russes, annonce le quotidien Vedomosti.
Cette année, le sondage a été effectué dans 11 villes d'un million d'habitants chacune, 23 villes moyennes (500 000 à 1 million d'habitants) et 10 petites villes (100 000 à 500 000 habitants). 9165 personnes ont répondu aux questions.

A en juger par les résultats du sondage, les Russes sont optimistes. La majorité écrasante des sondés sont certains que leur vie s'améliorera : les gens s'attendent aussi bien à l'accroissement de leurs revenus qu'au renforcement de l'économie. Les Russes espèrent que leurs revenus augmenteront, en moyenne, de 36 % au cours des 5 à 7 années à venir.

Le degré d'optimisme monte dans toutes les couches de la population, bien que seul un petit groupe de population ait la possibilité d'améliorer rapidement la qualité de sa vie: les jeunes et les personnes d'âge moyen ayant un haut niveau d'instruction et résidant dans les villes de grande et moyenne importance.

L'optimisme des consommateurs russes s'explique : les gens se fondent sur l'expérience positive des dernières années, estime Vladimir Pantiouchine, principal économiste de Renaissance Capital. L'économie se développe dynamiquement depuis sept ans, les revenus de la population augmentent de plus de 20 % par an, le salaire moyen dans le pays a atteint 10 000 roubles (un euro équivaut à 34,57 roubles). Il est vrai, a fait remarquer Vladimir Pantiouchine, la majorité des sondés habitent de grandes villes et ont une situation matérielle relativement aisée.

De l'avis de Tatiana Maleïeva, directrice de l'Institut de politique sociale, cette année, le bien-être de la couche la plus importante de la population s'est enfin élevé. Jusque-là, les revenus n'augmentaient rapidement que chez les représentants de la classe moyenne et chez les plus démunis qui ont bénéficié de l'assistance de l'Etat, explique-t-elle. Mais ceux qui se trouvent entre ces deux groupes (c'est-à-dire 70 % de la population) n'ont pratiquement pas bénéficié de la hausse des prix du pétrole. En 2006, grâce au changement de politique sociale et à la mise en oeuvre des projets nationaux, ces gens ont également ressenti une amélioration de leur situation. Cela explique l'optimisme général, résume Tatiana Maleïeva.

Mais il est dangereux d'envisager l'avenir avec trop d'optimisme, préviennent les experts. Comptant sur une élévation rapide des revenus, les gens dépensent de plus en plus, ce qui fait monter les prix sur le marché de l'immobilier et sur celui des valeurs, explique le principal économiste de Deutsche UFG Iaroslav Lissovolik. En prévoyant une amélioration constante de leur niveau de vie, les gens prennent des crédits bancaires qu'ils ne pourront pas rembourser. Au bout de quelques années, un optimisme exagéré peut conduire à une crise bancaire, prévient-il.

La Banque mondiale prévoit que la croissance économique russe sera de 6,5 % l'année prochaine et d'au moins 5,5 % en 2008.




eLigne est une agence de conseil et d'accompagnement pour les entreprises françaises sur les marchés de la Russie et de la CEI.
http://www.eligne.com

L'URL de cette page est :
http://www.eligne.com/82-russie-tendances-consommateurs-russes.html